En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos et des boutons de partage.

frnlendeites

teletravailL’une des mesures clés pour réduire la propagation du coronavirus COVID-19 est la distanciation sociale ce qui a obligé le Gouvernement à prendre des mesures drastiques en instaurant le confinement pour les français qui doivent rapidement s’adapter à cette nouvelle situation. Cela signifie également pour les entreprises et les collectivités qui en ont la possibilité, de passer en télétravail.

Cependant, bien que cette pratique augmente la flexibilité et améliore l’équilibre travail-vie personnelle, elle présente des inconvénients. Un des soucis majeurs est que le travail à distance pose de réels problèmes de cybersécurité qui mettent en danger les données sensibles de l’entreprise. D’autant plus que des personnes malintentionnées et opportunistes surfent déjà sur la peur provoquée par le coronavirus afin d’extorquer des mots de passe ou d’autres données, notamment via le phishing (hameçonnage – procédé qui consiste à tromper un utilisateur dans le but de lui soutirer des informations personnelles). D’ailleurs, l’Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l’information (plus connue sous son acronyme anglais ENISA) a déclaré avoir déjà constaté une augmentation des attaques de phishing liées aux coronavirus.

Travailler depuis chez soi implique de pouvoir accéder, à distance, aux serveurs de son entreprise ou collectivité, mais aussi de se connecter à un nouveau réseau Wifi et/ou ethernet. Les données sont ainsi plus exposées et le risque de piratage augmenté. Les cybercriminels se saisissent de cette opportunité et des failles potentielles dans la sécurité d’une entreprise pour se livrer à des cyberattaques.

Cybersécurité et télétravail vont-ils de pair ? Est-ce possible d’avoir le même niveau de protection à votre domicile que dans notre environnement hyper sécurisé en entreprise ? Quelles sont les bonnes pratiques pour protéger les données sensibles de l’entreprise et pour ne pas être victime de hackers opportunistes, prêts à exploiter les moindres failles et vulnérabilités ?

Les attaquants savent parfaitement exploiter les contextes dégradés et les vulnérabilités créées par une situation d’urgence pour monter des opérations lucratives. Chacun doit savoir qu’il n’y aura aucune trêve durant ces semaines de confinement forcé.

L’épreuve pandémique sans précédent que nous traversons aujourd’hui doit nous rendre plus résilient et plus prudent face à la montée des menaces.

Vous pouvez télécharger  :